J-1 avant le départ de la transat NY-Vendée

0
265
PRB
PRBIl reste moins de 24 heures avant le départ de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne et les équipes de PRB sont à pied d’œuvre dans la marina de North Cove. On peaufine les derniers détails sur le bateau et on prépare le départ qui aura lieu demain, dimanche à 17h heure française.

Il reste moins de 24 heures avant le départ de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne et les équipes de PRB sont à pied d’œuvre dans la marina de North Cove. On peaufine les derniers détails sur le bateau et on prépare le départ qui aura lieu demain, dimanche à 17h heure française.

Depuis plusieurs jours, Vincent Riou analyse les fichiers météo et les dernières prévisions annoncent un système assez simple selon le skipper de PRB : « Il n’y aura pas trop de vent au départ. Nous allons partir vent de travers tribord amure dans une dizaine de nœuds. Petit à petit, le vent va forcir au bout de 24 heures de course et ensuite, nous serons poussés par une dépression qui est en train de naître sur la région des grands lacs américains. Elle va nous permettre de quitter la côte américaine avec des vents de sud, sud-est. Cette dépression va nous accompagner jusqu’à fusionner avec une autre dépression qui est déjà au centre de l’Atlantique, au nord des Açores et qui est étonnamment stationnaire et va le rester selon tous les modèles. C’est cet ensemble complexe de deux dépressions qui va nous permettre d’aller aux Sables d’Olonne en contournant le système par le sud. »

Avec une trentaine de nœuds maximum et du portant tout au long du parcours, la traversée s’annonce rapide et les dates d’arrivée sont estimées dans une dizaine de jours.

Avec 14 skippers au départ, le jeu va être intense et cette transat s’annonce comme le dernier round d’observation avant le Vendée Globe. Les conditions prévues sont en effet souvent rencontrées sur certaines tranches du tour du Monde et seront favorables à Vincent pour observer ses concurrents.

Parmi eux, il sera particulièrement attentif aux 7 foilers. « Ce sont clairement ce genre de conditions qui ont poussé certaines équipes à dessiner des foilers donc ça va permettre de voir comment ils se comportent » explique Vincent Riou. « Mais il ne faut pas s’emballer car on ne sait pas ce qui va arriver dans quelques jours au large des Sables d’Olonne. Il y aura forcément des coups à jouer car dans le détail on ne sait absolument rien de ce qui va se passer. Il faudra être là.

Si on parle de potentiel des bateaux, ce qu’on sait c’est que 75% de la course vont être favorables aux foilers mais favorables de combien ? Est-ce qu’ils vont avoir la capacité d’exploiter le potentiel de leur bateau en solitaire ? Suite au prochain épisode ! »

Le bateau orange et noir quittera le ponton dans la nuit à New-York et s’élancera à 17h HF demain pour une traversée en solitaire de 3 100 milles jusqu’aux Sables d’Olonne.

 

*EDIÇÃO DA REDAÇÃO/ EDITORIAL EDITION
*Edição – Adilson Pacheco
MTB: 0002362/SC
E-mail: adilsonpachecoredacao@gmail.com.br
Facebook: https://www.facebook.com/adilson.pacheco.75
Facebook: https://www.facebook.com/Regata-News-698702346874230/?fref=ts
Issuu: https://issuu.com/regatanew_sc
http://www.dailymotion.com/adilson-pacheco1
Linkedin: https://br.linkedin.com/in/adilson-pacheco-6337a24a